Doc:Création : Introduction : Différence entre versions

De WikiFiction
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « == Platon == === Dialogue === :SOCRATE il y a une multitude de lits et de tables. GLAUCON : Sans doute. S. - Mais pour ces deux meubles, il n'y a que deux Formes, l'une... »)
(Aucune différence)

Version du 14 février 2020 à 19:56

Platon

Dialogue

SOCRATE

il y a une multitude de lits et de tables.

GLAUCON

Sans doute.

S. - Mais pour ces deux meubles, il n'y a que deux Formes, l'une de lit, l'autre de table.

G. - Oui.

S. - N'avons-nous pas aussi coutume de dire que le fabricant de chacun de ces deux meubles porte ses regards sur la Forme, pour faire l'un les lits, l'autre les tables dont nous nous servons, et ainsi des autres objets ? car la Forme elle-même, aucun ouvrier ne la façonne, n'est-ce pas ?

G. - Non, certes.

S. - Mais vois maintenant quel nom tu donneras à cet ouvrier-ci.

G. - Lequel ?

S. - Celui qui fait tout ce que font les divers ouvriers, chacun dans son genre.

G. - Tu parles là d'un homme habile et merveilleux.

S. - Attends, et tu le diras bientôt avec plus de raison. Cet artisan dont je parle n'est pas seulement capable de faire toutes sortes de meubles, mais il produit encore tout ce qui pousse de la terre, il façonne tous les vivants, y compris lui-même, et outre cela il fabrique la terre, le ciel, les dieux, et tout ce qu'il y a dans le ciel, et tout ce qu'il y a sous la terre, dans l'Hadès.

G. - Voilà un sophiste tout à fait merveilleux.

S. - Tu ne me crois pas ? Mais dis-moi : penses-tu qu'il n'existe absolument pas d'ouvrier semblable ? ou que, d'une certaine manière on puisse créer tout cela, et que, d'une autre, on ne le puisse pas ? Mais tu ne remarques pas que tu pourrais le créer toi-même, d'une certaine façon.

G. - Et quelle est cette façon ? demanda-t-il.

S. - Elle n'est pas compliquée, répondis-je ; elle se pratique souvent et rapidement, très rapidement même, si tu veux prendre un miroir et le présenter de tous côtés tu feras vite le soleil et les astres du ciel, la terre, toi-même, et les autres êtres vivants, et les meubles, et les plantes, et tout ce dont nous parlions à l'instant.

G. - Oui, mais ce seront des apparences, et non pas des réalités.

S. - Bien, dis-je, tu en viens au point voulu par le discours ; car, parmi les artisans de ce genre, j'imagine qu'il faut compter le peintre, n'est-ce pas ?

G. - Comment non?

S. - Mais tu me diras, je pense, que ce qu'il fait n'a point de réalité ; et pourtant, d'une certaine manière, le peintre lui aussi fait un lit. Ou bien non ?

G. - Si, répondit-il, du moins un lit apparent.